Les relations de l’Association Saint-Camille s’étoffent

Les relations de l’Association Saint-Camille s’étoffent

Ce mercredi 14 février 2018, l’Association Saint-Camille a reçu l’ONG togolaise RAPAA (Recherche Action Prévention Accompagnement des Addictions) dans son centre de Calavi.  Cette rencontre a donné lieu à de riches échanges entre les deux ONG.

La Responsable de la RAPAA, Khadija C. C. Touré

La Responsable de la RAPAA, Khadija C. C. Touré

La RAPAA œuvrant au niveau des toxicomanes et sans doute attirée par le succès croissant de l’Association Saint-Camille qui s’est installée avec succès au Togo, a trouvé opportun de s’approcher de cette ONG pour s’imprégner des réalités et l’expérience acquise par plus de vingt ans de service auprès des malades mentaux dans la région. A la demande de la RAPAA, le fondateur de l’Association Saint-Camille a retracé l’histoire de l’ONG, un récit qui a retenu toute l’attention des hôtes sans doute impressionnés par l’audace de son Fondateur. Les responsables du RAPAA ont par la suite exposé leur politique auprès des toxicomanes soulignant les points communs entre les deux parties. La prise en charge des toxicomanes était un centre d’intérêt sur lequel les parties se sont attardées.

Pour le responsable de l’Association Saint-Camille les portes sont ouvertes au RAPAA. Les hôtes ont par la suite visité le centre de Tokan.

C’est un point de contact, une synergie d’efforts à encourager pour plus d’efficacité.


Leave a Reply

*

Recherche sur ce site :