Bénin

Terre d’origine du fondateur Grégoire Ahongbonon, le Bénin peut aujourd’hui compter sur un réseau grandissant de centres d’accueil, de réhabilitation et de relais. Ce pays ne comptant qu’un seul hôpital psychiatrique sur tout le territoire, les services de la Saint-Camille sont très en demande.

Lieux :

  • Avrankou (tout près de Porto-Novo, capitale officielle du Bénin) : un centre d’hébergement doublé d’une clinique externe et interne et un centre de réhabilitation
  • Bohicon : un centre d’hébergement doublé d’une clinique externe et interne
  • Agoïta (à proximité de Bohicon) : une ferme d’apprentissage agricole et d’élevage. Plus d’une cinquantaine d’ex-patients y travaillent pour la production vivrière et l’autosuffisance alimentaire.
  • Djougou : un centre d’hébergement doublé d’une clinique externe et interne à Djougou dans la région nord
  • Calavi (à quelques km de Cotonou, capitale économique) : un centre de réinsertion par l’apprentissage d’un métier
  • Tokan, toujours dans la commune de Calavi, l’ONG a inauguré le 15 octobre 2016 un centre d’hébergement doublé d’une clinique externe et interne. Voir l’article sur l’inauguration

Nouvelles admissions : dans les centres d’hébergement en 2015 : 3 310

Nombre total des consultations au cours de cette même année : 37 458

Un hôpital de la Saint-Camille ouvre également ses portes à tous dans la localité d’Adjarra, avec un pavillon pour la maternité et un autre pour la médecine générale.

CARTES Dispositif St-Camille


Recherche sur ce site :