Le gouvernement s’attaque au phénomène des malades mentaux errants dans les rues, l’Association Saint-Camille sollicitée.

Le gouvernement s’attaque au phénomène des malades mentaux errants dans les rues, l’Association Saint-Camille sollicitée.

Ce 28 et 29 novembre 2019, une opération de récupération de malades mentaux errants dans les rues de Cotonou a eu lieu. Elle était organisée conjointement par le Ministère des Affaires Sociales et de la Microfinance, le centre de psychiatrie publique de Jacquot et l’Association Saint-Camille, cette dernière a reçu 41 malades dont 21 au centre de Tokan et 20 au centre d’Avrankou auxquels des soins sont prodigués.

Notons que le ministère avait sollicité l’Association Saint-Camille  et une séance d’échanges  a eu lieu le 27 Novembre apportant des précisions à cette opération.

Nous saluons l’initiative du ministère car elle s’inscrit dans notre logique de faire reculer les maladies mentales et nous encourageons tout projet convenable dans ce sens. Cette prise active de conscience suivie d’actions peut être le début du déploiement d’une politique efficace à la hauteur des besoins pour des villes sans malades mentaux errants dans les rues.

Notons que cette opération n’est qu’un début, elle pourrait prendre plus d’envergure selon le Ministère.

Vive donc la coopération entre l’Association Saint-Camille et le gouvernement béninois, bientôt plus de malades dans les rues de villes tel est notre souhait.


Leave a Reply

*