Inauguration du centre de Kpalimé au Togo

Inauguration du centre de Kpalimé au Togo

Le samedi 19 novembre 2016, l’Association Saint-Camille-de-Lellis a inauguré son premier centre de santé mentale au Togo dans la ville de Kpalimé, à proximité de la frontière ouest avec le Ghana. Une cérémonie très catholique avec à la clé une messe. Une inauguration qui témoigne du sérieux et de l’ardeur de l’ONG dans la lutte contre la maladie mentale. L’évêque, le préfet, le commandant de brigade de Kpalimé, le secrétaire général de la préfecture, le fondateur de la Saint-Camille ainsi que de nombreux amis venus des États-Unis, de la France, du Canada, du Bénin ont honoré ce moment qui certainement contribuera énormément à l’éradication de la maladie mentale dans la région. Cet hôpital changera sans doute la conception de ce mal qui défie tous les remèdes et méthodes locales. L’ONG propose en effet une solution efficace et à portée de main pour les populations.

La cérémonie a commencé à 9 heures du matin (heure locale) pour prendre fin vers 13 h 15. Les patients sont venus des différents centres du Bénin (Calavi, Tokan, Avrankou, Bohicon), soit environ une soixantaine sans compter les responsables et partenaires de l’ONG. Un défilé a ouvert cette inauguration, puis l’accueil de l’Evêque y a fait suite. C’est au milieu de visages rayonnants de joie que la coupure du ruban a eu lieu, suivie de bénédictions pleines de mots d’encouragements pour le personnel et aussi pour les malades sans oublier les familles ! Après quoi, on a pu admirer l’hôpital où seront reçus les patients. Cet hôpital est une réplique de celui mis sur pied par la Saint-Camille à Avrankou au Bénin. Dans la messe qui a suivi, l’amour était la trame de fond des messages, avec à l’appui de nombreux versets. Pour l’évêque la maladie mentale est un défi que nous devons tous relever, nous sommes tous concernés.

Le directeur du centre :M. Comlan Ethni : « Nous sommes prêts à recevoir de nouveaux malades. »

 

L’évêque de Kpalimé, Monseigneur Benoît: « Le centre que nous inaugurons est un cadeau du Seigneur pour la région. »

Dans les discours suivants, les intervenants ont tour à tour insisté sur le bien fondé de cette œuvre de charité et de compassion envers les malades mentaux et leurs familles. Certains sont aussi revenus sur l’histoire du centre. Lors de son intervention, le fondateur de la Saint-Camille, Grégoire Ahongbonon, après avoir dénoncé les abus contre les malades mentaux, a par la suite invité les populations et autorités à soutenir le centre.

Le Fondateur de l’Association Saint Camille: Grégoire Ahongbonon

Après la visite du centre, un repas copieux a mis fin à cette cérémonie riche en connaissance sur la situation du malade mental et sur l’Association Saint-Camille. La population s’est massivement mobilisée, un départ qui marquera les esprits.

Notons que le centre est baptisé « Notre-Dame-du-Bon-Secours ». Ce centre qui se veut un centre d’une charité qui est justifiée par l’évangile de Matthieu 25:35-36. Passage qui est à la fois encourageant et motivateur, et que le fondateur de l’Association Saint-Camille ne cesse de réitérer et auquel l’évêque  a eu recours lors de son message. Le centre est ainsi un fruit de la foi chrétienne mis à la disposition de tous.

L’inauguration en quelques images

 


Leave a Reply

*

Recherche sur ce site :