Author Archives: Nagnimban Thio

L’Association Saint Camille aide à récupérer les Malades Mentaux errants dans les rues

Ce mardi 06 Octobre 2020, s’est tenue au Ministère des Affaires Sociales et de la Microfinance, une rencontre pour relancer la campagne de récupération des malades mentaux errants dans les rues.

Parmi les partenaires, se trouvaient des membres du Ministère avec La Ministre en tête et les représentants des Sapeurs-Pompiers, de la Police Républicaine, de la Police Municipale, du Centre Psychiatrique de Jacquot, de l’Association Saint-Camille, de la Mairie, etc.

Débutée à 16 heures 05, la rencontre a réuni les partenaires de ce projet autour du besoin de récupérer les malades mentaux errants dans les rues.

Un aperçu de la campagne passée pour remettre les participants dans l’esprit de cette initiative a permis d’en apprécier l’impact et le bien-fondé de ce projet. Les témoignages des Malades mentaux pris dans la rue et stabilisés (51 au total dont 22 femmes.) ont appuyé cette étape. L’Association Saint Camille avait reçu 41 malades mentaux sur les 51.

La ministre présente, tout en reconnaissant le soutien de tous les partenaires dont le Ministère de la santé, a affirmé sa volonté d’aider ces laissés pour compte à retrouver leur dignité.

En plus de Cotonou, l’extension de ce projet inclut Bohicon, Abomey, Parakou et Djougou.

Le Directeur des affaires Sociales après le départ de la Ministre a entrepris les modalités de cette campagne qui pourrait commencer dès le lendemain. Cette proposition a connu l’adhésion des autres partenaires.

Le Responsable de l’Association Saint Camille s’est prononcé en faveur de la prise en charge des malades mentaux, le combat qu’il mène depuis 1991.

A 17 heures 06, la rencontre prit fin après les premiers ajustements de planification de l’opération à Cotonou.


Appel à projet pour l’Association Saint-Camille

Ce  Mercredi 12 Août 2020 aux environs de 8h30mn, Grégoire AHONGBONON et ses collaborateurs, ont reçus la visite des membres de L’Université d’Abomey-Calavi, plus précisément, les membres de l’EPAC, Analyse Biochimie et Labo, et une équipe de sport pour une séance d’échanges

Le fruit de leur échange portait principalement sur un appel  à projet  Co-financé par Amsterdam pour :

  •  l’équipement et la construction d’un laboratoire à la saint Camille ;
  • subventions pour recueillir les malades mentaux qui circulent dans les rues et ceux qui subissent de mauvais traitements à leur domicile ;
  •  l’implication du sport dans le processus de guérison des malades en construisant une aire de jeux comparable au stade Kouhounou qui permettra aux malades de récupérer.
    Nous savons tous que les anti-dépresseurs ont des effets secondaires chez le patient  en fonction du traitement. Il peut s’agir entre autre :
  •  la prise de poids ;
  • inactivité progressive ;
  • la somnolence ;
  • etc.

C’est pour éviter tous cela, que ce département de l’université, a proposé  à la Saint Camille de postuler à cet appel à projet qui sera financé à 50% par Amsterdam et 50% par Saint Camille. Il consistera pour le psychologue à prendre les constances du patient : taille, poids, tour de taille + prise de sang  du patient a son arrivée  au centre et trois mois après son arrivée dans le centre pour évaluer l’effet du médicament sur lui et voir quelle activité sportive lui proposer.

Le projet sera rédigé en quatre parties :

  •     idée principale ;
  •     présentation de la Saint Camille ;
  •     présentation du projet ;
  •     budget du projet.

Un accord sera signé entre la Saint Camille et Amsterdam.

 

 

 

 

 

 

 


L’Association Saint-Camille remercie le Seigneur pour deux de ses servantes

Ce Samedi 28 décembre 2019 au centre Saint-Camille de Tokan, l’Association Saint-Camille a honoré les Sœurs Johanna et Marie Francis. Cette cérémonie visait à rendre grâce à Dieu pour le service accompli par la Sœur Johanna Poisson à la Saint Camille et pour son retour dans sa Communauté en France, aussi à rendre hommage au Seigneur pour les 50 ans de présence de la Sœur Marie Francis Beau au Bénin. Un autre point marquant, c’est le baptême de 19 de nos amis « Malades mentaux stabilisés » et de deux qui ont reçu la communion. Les présences notoires de l’Archevêque Émérite de Cotonou GANYE Antoine, de la ministre des Affaires Sociales et de la Micro-finance Véronique TOGNIFODE, du Président de l’Association Saint-Camille Grégoire AHONGBONON, du Maire de Bohicon Luc ATROKPO et de Biens d’autres personnalités ont donné une allure  majestueuse à ce qui convient d’appeler une fête, pour être humble.

Cette fête c’était aussi la réunion de trois familles chrétiennes : L’Association Saint Camille de Lellis « Oasis d’Amour », la Communauté des Sœurs de la Providence de la Pommeraye à laquelle appartient la sœur Johanna et la Congrégation Romaine de Saint Dominique à laquelle est rattachée la sœur Marie Francis. Cette réunion est une preuve du langage commun de l’église devant la cause des pauvres sur qui l’église jette un regard de compassion.
Les étapes étaient les suivantes :
A 9 h 45 : Accueil de l’Archevêque
10 h : la messe
12 h 15 : les discours
13 h : les repas

Le tout parrainé par l’Archevêque et l’illustre Maire de Bohicon.

La soeur Johanna et Grégoire

L’Archevêque a mis en exergue l’engagement indéfectible de la sœur Johanna pour la cause des malades mentaux sans pour autant négliger la contribution de la Sœur Marie Francis, deux figures clés du succès de l’ONG.

Dans son discours, le Directeur du centre de Tokan Ernest HOULENOU a souligné comment en se conformant à l’évangile  la sœur Johanna a su aider ces pauvres. Le responsable de l’ONG Grégoire AHONGBONON, père charismatique de tous les malades mentaux a révélé le rôle clef de la sœur Johanna à qui il doit en grande partie le succès de l’ONG. Quant à la Sœur Johanna, elle a exprimé la joie qu’elle ressent d’avoir soutenue l’Association dans la réhabilitation des malades mentaux.

La soeur Marie Francis

Nous exprimons ici notre vive reconnaissance envers le sponsor : l’ONG « Que devenir Bénin » qui a si bien pris en charge la cérémonie offrant un copieux repas à la fin à tous car nous savons que ces moments manquent à nos amis.

Nous ne saurons décrire toute leur joie.

Il faut retenir que pour l’Association Saint-Camille toutes les pierres apportées à l’édification de l’église ont du prix.

QUELQUES IMAGES

 


Archives